Le président du directoire du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Amadou Soumahoro, animera le jeudi 26 mai une conférence de presse au cours de laquelle celui-ci livrera la position de la coalition au pouvoir sur des sujets brûlants de l’actualité dont ceux politiques, notamment la dernière décision gouvernementale instituant un statut de chef de l’opposition.

M. Soumahoro a fait cette annonce mercredi au terme d’une réunion marquant la reprise des activités formelles du directoire du RHDP, momentanément suspendues à la faveur des festivités marquant les 70 ans du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Cette activité, selon le président du directoire du RHDP, intègre une nouvelle démarche de l’instance qu’il dirige qui, au-delà de travailler à la mise en place du parti unifié « voulu par l’ensemble des partis coalisés au sein du RHDP », entend désormais « élargir son champ d’appréciation à toutes les questions de politique nationale ».

« Vous savez, dans le temps on avait mis des comités ad hoc en place juste pour la mission du parti unifié mais il ne faut pas oublier que le directoire est un ensemble. Lequel directoire a pour mission de réfléchir de donner la position du RHDP sur toutes ces questions », a-t-il traduit, indiquant que la conférence sera précédée d’une réunion du bureau de l’organe au grand complet le 23 mai pour analyser d’abord ces sujets tout en poursuivant les réflexions en vue de parvenir à un parti unifié.

« Nous ferons un examen à mi-parcours des travaux des comités ad hoc. Nous allons nous prononcer sur toutes les questions de politique nationale. Au cœur de ces préoccupations se trouve la question électorale – vous savez que la CEI vient de lancer les procédures de révisions des listes-; il faudrait que le RHDP regarde tout cela, voir si nous sommes d’accord sur tous les contours proposés jusqu’à présent par l’organe chargé des élections », a précisé Amadou Soumahoro.

« Nous allons aussi réfléchir sur d’autres questions politiques. Il y a par exemple le statut du chef de l’opposition vous savez un parti souhaite être au pouvoir ad vitam aeternam, c’est notre souhait, mais en même temps nous avons une vocation d’être demain des opposants donc sur cette question le RHDP doit pouvoir aussi se prononcer », a-t-il en outre annoncé.

AIP