Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Abdourahmane Cissé a procédé, ce vendredi 06 mars 2020 à la pose de la première pierre de l’extension de la centrale thermique d’Azito (phase 4) d’une capacité de production de plus de 710 MW, dans le village d’Azito, dans la commune de Yopougon-Abidjan.

D’un coût total de 331 millions d’euros, soit près de 217 milliards de Francs CFA, financé en grande partie par les partenaires financiers, ce projet verra la construction d’une nouvelle unité à cycle combiné d’une puissance d’environ 253 MW, composé d’une turbine à gaz de 180 MW et d’une turbine à vapeur de 73 MW, portant la capacité de production à plus de 710 MW, soit près de 30% de la puissance totale installée en Côte d’Ivoire qui s’est élevée à fin 2019 à 10.613 MWh.

Saluant toutes les parties prenantes, notamment les partenaires techniques et financiers, la société du projet et les représentants de l’Etat pour le travail remarquable accompli, le ministre de l’Energie a indiqué que conformément à l’ambition du Gouvernement de faire de la Côte d’Ivoire le hub énergétique de la sous-région, un plan de développement des capacités de production a été élaboré pour couvrir les besoins au plan national et l’exportation vers les pays de la sous-région, tout en respectant les engagements en matière de lutte contre les changements climatiques.

« Notre capacité de production a augmenté d’environ 60% depuis 2011 pour s’établir aujourd’hui à 2 229 MW. L’objectif étant d’atteindre une capacité d’environ 4000 MW au cours des prochaines années et un mix-énergétique de 42% d’énergie renouvelable à fin 2030. (…) S’agissant du Programme National d’Electrification Rural (PRONER), ce sont 919 localités qui ont été mises en service de janvier à décembre 2019 sur une prévision de 917 localités faisant ainsi passer le taux de couverture de 69% en 2019 contre 33% en 2011», a-t-il relevé.

Le projet permettra la création d’environ 2 000 emplois directs et indirects dans la phase de construction, et de mettre un accent sur les PME ivoiriennes dans la réalisation des travaux, a déclaré Abdourahmane Cissé.

Au nom des institutions financières de la centrale thermique d’Azito, Saliou Maïga, Directeur régional Afrique de l’ouest et centre de la Société Financière International (SFI), a signifié qu’en soutenant les producteurs indépendants comme Azito l’objectif est de fournir à davantage de foyer, l’accès à une réglementation d’identité fiable et à coût abordable. « La pierre que nous posons aujourd’hui marque les 20 années de partenariats emblématique », avec un total 750 millions de dollars investis à ce jour.


Le projet d’extension de la centrale thermique phase 4, sera réalisé en deux étapes : d’abord la mise en service de la turbine à gaz (réduction des émissions en CO2) en 2021, puis celle de la turbine à vapeur en 2022.

Cyprien K de Abidjan.net