À l’approche des échéances électorales présidentielles, le RHDP tente un temps soit peu de tisser sa toile dans certains quartiers de Bouaké. Le délégué départemental RHDP Bouaké 2, Belle Ville, Malick Fadiga, après avoir quitté le PDCI pour le parti cher au chef de l’État Alassane Ouattara, s’adjuge le soutien de certaines femmes du quartier Belle ville 2 de Bouaké.

Pour préparer l’esprit de leurs militants, une sortie politique de prise de contact a eu lieu ce Dimanche 23 Février sur l’esplanade de l’école primaire Belle ville Nord comme constaté sur place par KOACI, à l’initiative du mouvement “Le Conseil de l’Entente des Femmes de Belle Ville 2″. Plusieurs femmes dudit quartier, ont répondu à l’appel de la présidente du mouvement pro RHDP, en vue d’être imprégnées sur la situation politique du moment.

« L’opposition se cherche un leader. Nous sommes sûrs et certaines qu’avec nous, Femmes de Belle Ville 2, il n’y aura pas d’échecs. Nos vœux sont que le président Alassane Ouattara accepte volontiers d’être le candidat du RHDP à l’élection présidentielle d’Octobre prochain.» a souhaité dame Ouattara Fatoumata épouse Kamagaté, présidente du mouvement  “Le Conseil de l’Entente des Femmes de Belle Ville 2″.

“Je pense que l’amour et la confiance que nous portons au président Alassane Ouattara doivent nous permettre d’être confiant en son choix. Le président fera le bon choix pour nous. Il faut des grands bâtisseurs pour que demain soit merveilleux. Il a formé une équipe pour qu’elle puisse construire la Ferrari (le pays Ndlr) jusqu’en 2030 et au delà, car le pays se construit par plan de 10-20 ans. Tous les responsables du RHDP de Bouaké, comptent sur vous pour que la région fasse le meilleur score pour notre parti au soir de l’élection présidentielle.” a rétorqué Malick Fadiga, délégué départemental RHDP Bouaké 2, Belle Ville.