« L’Ebola est présent en Côte d’Ivoire et l’Etat a commencé à prendre des dispositions. Aujourd’hui, il s’agit pour nous de regarder au niveau local, pour discuter et voir comment faire pour que la riposte soit au niveau départemental et régional », a fait savoir le préfet de la région de l’Agneby-Tiassa, Sihindou Coulibaly, lors d’une réunion qu’il a présidée à son cabinet.

Il a ordonné de faire ressortir les kits d’hygiène et à les utiliser. Il a également invité au respect scrupuleux des mesures barrières et à limiter les participations aux cérémonies funéraires et aux rassemblements.

« Je veux compter sur chacun d’entre nous. La prévention a déjà commencé. Nous aurons une grande rencontre de haut niveau. Il faudrait que chaque chef de communauté soit responsabilisé. On doit se serrer les coudes », a-t-il exhorté.

Le premier cas d’Ebola a été confirmé par l’institut Pasteur de Côte d’Ivoire “après l’examen d’un échantillon prélevé le 13 août 2021 aux urgences médicales du CHU de Cocody, sur une jeune fille âgée de 18 ans, de nationalité guinéenne”. La patiente est en isolement et prise en charge au centre de traitement des Maladies hautement épidémiques du CHU de Treichville.

Le gouvernement ivoirien a lancé lundi 16 aout 2021, à Abidjan, la vaccination contre Ebola des populations à haut risque, parmi lesquelles les travailleurs de la santé en première ligne et les contacts du cas confirmé, à Abidjan

Source: RTI Info

…Bien que la Côte d’Ivoire ait des frontières communes avec la Guinée et le Liberia, le pays n’avait enregistré aucun cas confirmé de la maladie à virus Ebola depuis 1994, année où un scientifique avait été infecté durant une épidémie chez les chimpanzés, selon l’OMS. L’épidémie en Côte d’Ivoire est la troisième en Afrique cette année, après cells qui ont eu lieu en République démocratique du Congo (RDC) et en Guinée.

Source: Le Monde avec AFP