À cinq mois de la présidentielle d’octobre 2020, ces derniers risquent de se retrouver dans les prochains jours devant la Justice ivoirienne pour ‘’faux et usage de faux’’. Il en effet reproché à ces derniers de continuer à utiliser le logo et les sigles de Liberté et démocratie pour la République (Lider). Et ce, malgré la décision du Tribunal de première instance rendue le 28 février 2020. Laquelle décision fait de Lancina Karamoko, le président légal Lider.

Lancina Karamoko est très en colère. Quatre (04) mois après la décision de la Justice ivoirienne faisant de lui, le président légal de Lider, il n’arrive toujours pas à comprendre les motivations de Mamadou Koulibaly et son camp, qui jusqu’à ce jour, continuent de s’exprimer en tant que membre de sa formation politique et d’utiliser son logo. Pour cela, il a décidé d’agir le plus vigoureusement possible pour mettre fin à cette ‘’forfaiture’’. Le nouvel homme fort de Lider, entend dans les prochains jours porter cette affaire devant la justice ivoirienne pour que ces derniers subissent la rigueur de la loi.

« Nous voudrions prendre la communauté nationale et internationale à témoin que Mamadou Koulibaly n’a pas été chassé de la tête de Lider. Il a eu deux mandats et nos textes n’autorisent pas un troisième. J’ai été présent quand l’idée de la création de Lider a germé dans l’esprit de Mamadou Koulibaly. Et j’ai également été présent à toutes les étapes de la vie du parti. Je ne suis donc pas un arriviste à Lider. La récréation est terminée.», a laissé entendre Lancina Karamoko, lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce samedi 13 juin 2020 au siège de la défunte Rdr à Abidjan-Cocody.

Lancina Karamoko, a également fait savoir que sa formation politique est désormais un patrimoine du Rhdp. Par conséquent, toute personne qui ferait usage du Logo et du sigle de Lider pourrait avoir de très gros ennuis.

« Nous sommes depuis le congrès des 25 et 26 janvier 2019, membres du Rhdp. Je ne peux donc pas accepter que quelqu’un vienne travestir l’image du parti. Dès lors que nous appartenons au Rhdp, celui qui veut utiliser l’image de Lider trouvera sur son chemin le conseil juridique du Rhdp. Dans les jours à venir, nous allons les envoyer une mise en demeure pour que tout ce qui est logo de Lider sur leurs activités soit effacé. Quiconque utilisera désormais le logo et le sigle de Lider trouvera devant lui le conseil juridique du Rhdp. », a martelé l’ex-collaborateur de Mamadou Koulibaly. Tout en appelant ses proches à tout mettre en œuvre pour s’inscrire sur la liste électorale.

Le président légal de Lider demeure persuadé que, c’est à ce prix que sa nouvelle famille politique, le Rhdp pourra se maintenir au pouvoir pour poursuivre les actions du président sortant, Alassane Ouattara. « Seules les urnes feront la différence. Notre pays a trop souffert. Ne prêtez pas attention aux oiseaux de mauvais augures. La Côte d’Ivoire est dans la voie irréversible du progrès et de l’émergence. La violence a fait place à la démocratie, au développement et à la prospérité de nos populations qui demeurent notre priorité. Le président de la République, Alassane Ouattara a hissé notre pays dans le concert des grandes nations et notre candidat, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le meilleur de sa génération, est prêt avec toute son équipe, a pérenniser la voie tracée par le président Alassane Ouattara. Les alliances dupes et contre nature que nous observons en ce moment ne changeront rien dans la marche triomphale du Rhdp », a dit Lancina Karamoko, visiblement très en verve. Il avait à ses côtés Kragbé Philippe, le directeur exécutif du Rhdp en charge de la jeunesse.

Source: L’infodrome