La Direction du Rassemblement des républicains a procédé, ce vendredi à son siège à Abidjan, au lancement du fonds de soutien d’une valeur de plus d’un milliard de francs CFA devant servir à aider ses militants dans le financement de leurs activités pour leur autonomisation.

Selon le Secrétaire Général par intérim du RDR, Ahmadou Soumahoro, ce programme s’inscrit dans une vision générale d’infléchir le taux de pauvreté à l’instar des action du gouvernement. Il a expliqué qu’au regard du taux de pauvreté qui est passé en Côte d’Ivoire de 51% en 2011 à 46% en 2015, « le RDR est résolument engagé à contribuer à faire baisser davantage ce taux ».

« Nous procédons aujourd’hui au lancement (de ce fonds) avec comme objectif, de contribuer à infléchir la courbe du chômage, en aidant nos militants à réaliser des initiatives d’auto emplois et autres activités génératrices de revenus », a-t-il ajouté, invitant ses militants à faire des sommes reçues, qui seront des prêts remboursables.

Le secrétaire général adjoint du RDR chargé de l’organisation, de l’administration et du patrimoine, Gilbert Kafana Koné, a pour sa part exhorté les futurs bénéficiaires à faire preuve de discipline et de responsabilité pour que cet appui soit bénéfique à l’ensemble. « C’est un fonds qui doit tourner pour permettre aux uns et aux autres d’en profiter; c’est une occasion de se prendre en charge », a-t-il dit.

Les représentants des jeunes et des femmes, respectivement Mariam Traoré et Koné Mama Matogoman, ont salué ce projet, assurant de leur dynamisme pour permettre au parti d’atteindre les résultats escomptés.

Selon le Secrétaire général par intérim de ce parti, Amadou Soumahoro, ce fonds traduit la parfaite illustration que « le RDR est à l’écoute de ses militants » qui « n’ont jamais été abandonné ».

« Ce fonds vous permettra de réaliser vos projets (…) faites en la demande. Faites en bon usage », a conseillé Amadou Soumahoro aux militants venus prendre part à ce lancement.

Le montant des prêts destinés aux militants iront de 25.000 à 200 000 FCFA. Ce fonds logé et géré par une institution de microfinance aux dires des responsables du RDR a été mis en place avec les apports des cadres du parti dont est issu le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.