DÉCLARATION DE SOUTIEN DU RACI UK À SEM GUILLAUME KIGBAFORI SORO, PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE DE CÔTE D’IVOIRE

C’est avec beaucoup de stupéfaction que nous Ivoiriens de la Grande Bretagne réunis au sein du RACI UK suivons les dérives politico diplomatiques des autorités du Burkina Faso à l’encontre de l’Etat de Côte d’Ivoire au mépris de la diplomatie Internationale et des institutions ivoiriennes.

Nous tenons à exprimer notre indéfectible soutien aux institutions de la Côte d’Ivoire qui ont toujours privilégié le dialogue comme moyen de règlement des contentieux avec les pays voisins de la sous région ouest africaine.

Nous condamnons les différentes sorties médiatiques récentes des autorités du Burkina Faso et particulièrement le mandat d’arrêt émis à l’encontre du Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, SEM Guillaume Kigbafori SORO.

L’importance stratégique et économique de la Côte d’Ivoire dans la sous-région ouest africaine n’est plus à démontrer lorsque nous savons que plus de 4 millions de Burkinabès vivent paisiblement en Côte d’Ivoire.

Les moyens de preuve invoqués par le Burkina Faso sont litigieux car il s’agit de manipulations audio que rejettent catégoriquement SEM Guillaume Kigbafori SORO et Mr Djibril Bassolé.

Nous sommes choqués de voir les autorités Burkinabès continuer à inciter la justice Burkinabè à recourir à des écoutes téléphoniques non vérifiables donc à des arguments totalement infondés.

Après écoute de l’entretien téléphonique attribué par les autorités Burkinabès à SEM Guillaume Kigbafori SORO et Djibril Bassolé, nous sommes arrivés à la conclusion que la bande téléphonique est une grossière manipulation qui mérite une expertise.

Nous, Ivoiriens de la Grande Bretagne réunis au sein du RACI UK, nous insurgeons contre ce mandat d’arrêt qui vise à ternir l’image du Président de la deuxième Institution de la République de Côte d’Ivoire. 

Nous estimons que le mandat d’arrêt Burkinabè qui est une pure provocation a été émis au mépris des règles de la diplomatie Internationale.

Nous affirmons notre attachement au dialogue comme moyen de résolutions des contentieux entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire dans l’intérêt supérieur des populations de nos deux pays.

Nous interpelons les Nouvelles Autorités du Burkina Faso à se ressaisir eu égard à leurs manières d’entretenir un climat d’hostilité envers la Côte d’Ivoire. Les responsabilités que sont les leurs exigent d’agir de manière constructive et de privilégier la diplomatie.

Nous soutenons le Président de la République SEM Alassane Ouattara dans sa volonté de vouloir régler cette question par la voie diplomatique dans le respect des accords de coopération qui unissent la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso afin d’éviter tout différend entre nos deux États.

Nous saluons la sérénité dont a fait montre SEM Guillaume Kigbafori SORO face aux provocations de certaines autorités Burkinabès.

Londres le 26 Janvier 2016

Le Bureau du RACI UK

logo-raci


[su_spoiler title=”Téléchargez la Déclaration” open=”no” style=”fancy” icon=”folder-2″]

Document en pdf

DÉCLARATION DE SOUTIEN DU RACI UK À SEM GUILLAUME KIGBAFORI SORO

logo-raci

[/su_spoiler]