Eh oui, c’est effectif ! La Côte d’Ivoire est bel et bien entrée dans le nouveau Plan national de numérotation (Pnn), un plan qui consacre le basculement des numéros de téléphonie mobile et fixe de huit à dix chiffres désormais.

Une équipe de l'Artci avec à sa tête son directeur général, Bilé Diéméléou, a sillonné les sites techniques des opérateurs de téléphonie pendant l'opération du basculement. (Dr)

Une équipe de l’Artci avec à sa tête son directeur général, Bilé Diéméléou, a sillonné les sites techniques des opérateurs de téléphonie pendant l’opération du basculement. (Dr)

Ce basculement s’est produit dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 janvier, précisément entre 00h et 5h du matin. Durant cette période, le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (Artci), Bilé Diéméléou, accompagné de ses équipes techniques et de plusieurs journalistes, a sillonné les quartiers généraux (les directions techniques et informatiques) des trois opérateurs télécoms ivoiriens à savoir Moov, Mtn et Orange, à l’effet de s’assurer que les choses se déroulaient bien.A la fin de sa tournée vers 2h du matin, il a animé un point-presse, dans les locaux de l’Artci sis à Marcory-Anoumanbo. « Nous avons constaté que le plan de travail établi ensemble avec les opérateurs est bien respecté. Leurs équipes sont à l’ouvrage, ce qui nous rassure que les choses se passeront très bien et que d’ici 5h du matin, les quelques perturbations de réseau que nous constatons, justement à cause du basculement, seront terminés et qu’on sera de plain pied dans le plan à dix chiffres », s’est félicité Bilé Diéméléou.Un principe simpleEffectivement il, y a eu de sérieuses perturbations de réseaux chez les trois opérateurs entre 0h et 5h du matin hier, mais celles-ci sont terminées depuis. Et tous les numéros ont basculé automatiquement et gratuitement à dix chiffres sans que l’usager n’ait eu besoin de faire ou de payer quoi que ce soit, mais également sans perdre ses données et ses avantages en cours (crédit de communication, profil, bonus internet ou minutes etc.). Quels sont désormais nos numéros ? Eh bien, c’est très simple. Pour le savoir, l’usager garde son ancien numéro à huit chiffres et le précède simplement d’un préfixe relativement à son opérateur. Ce qui veut dire que pour un usager qui a un numéro Orange, il le précède tout simplement de 07. Celui qui a un numéro Mtn y ajoute au début 05 et enfin pour l’usager qui a un numéro Moov, il le fait précéder de 01. Pour les numéros fixes, il faut simplement les précéder de 27 pour Orange, 25 pour Mtn et 21 pour Moov.Des applications pour modifier les répertoires« Le seul effort que l’usager qui veut joindre un de ses correspondants devra faire sera de s’assurer qu’il compose le bon numéro, c’est-à-dire celui à dix chiffres, puisque dans son répertoire, les numéros de ses correspondants sont encore à huit chiffres. Et pour éviter d’amener les usagers à modifier un an un les numéros de son répertoire, ce qui serait une tâche difficile, nous avons conçu des applications leur permettant de le faire simplement et rapidement », a indiqué Bilé Diéméléou.En effet l’Artci, tout comme les trois opérateurs télécoms, ont créé des applications téléchargeables gratuitement sur les plateformes de téléchargement qui permettent de modifier en quelques minutes les répertoires des usagers ayant des smartphones. Ceux n’ayant pas de smartphones seront assistés par les différents opérateurs dans la modification des numéros de leurs répertoires, a assuré Bilé Diéméléou.Cohabitation des deux plans pendant un moisIl a aussi précisé que les usagers pourront joindre leurs correspondants sur leurs numéros à huit chiffres pendant une période d’environ un mois, le temps que ceux-ci s’habituent progressivement aux dix chiffres. Mais, « passé ce délai, les appels des numéros à huit chiffres seront simplement cassés, comme c’est le cas aujourd’hui lorsqu’on compose un numéro à sept chiffres par exemple. En laissant cohabiter les deux plans de numérotation, l’idée est de faire en sorte que le basculement se fasse en douceur », a-t-il expliqué. Il a aussi précisé que les numéros de service à valeur ajoutée tels que 800 et 900, mais également les numéros courts, les numéros spéciaux commençant par 13 ainsi que les numéros d’urgence ne sont pas concernés par l’opération de basculement et donc ne connaîtront aucune modification. Et qu’il n’est pas question pour les numéros ayant basculé de se faire ré-identifier.Un plan ambitieux pour au moins 50 ansCe nouveau plan de numérotation offre une capacité théorique de 10 milliards de numéros, contre les 49 millions de numéros qu’offrait l’ancien plan à huit chiffres et qui est aujourd’hui à saturation. Ce plan à dix chiffres devrait permettre de répondre aux besoins en numéros des différents opérateurs et prévoir une réserve suffisante de numéros pour les technologies futures annoncées comme la 5G ou encore l’internet des objets et garantir une disponibilité sur une durée prévisionnelle de 50 ans au moins

Source: FratMat