“Le ministère saoudien du Hadj et de la Oumra a décidé de limiter la participation à l’édition 2021 aux seuls résidents nationaux et aux membres des communautés étrangères désireuses d’y participer”. Les propos liminaires Directeur général des Cultes au cours de sa conférence de presse, ce dimanche 13 juin 2021;

Mesdames Et Messieurs les journalistes,

Le jeudi 29 avril 2021, je vous annonçais, dans cette même salle, la reprise des activités préparatoires du Hadj 2021. Il importe d’indiquer que cette initiative faisait suite à un communiqué du ministère saoudien de la santé relativement à des mesures sanitaires à observer afin de prendre part au Hadj 2021.

En conséquence de ce qui précède, le Comité de Surveillance a instruit le Commissariat du Hadj à l’effet d’inviter les candidats inscrits à faire leurs vaccins contre la covid19. Dans la même dynamique, le Commissariat du Hadj a démarré la reprise des consultations médicales pré-pèlerinages (CMPP) et entamé les cours de formation aux rites du pèlerinage respectivement les 17 et 26 mai 2021. Plusieurs réunions, par ailleurs, se sont tenues avec le transporteur aérien, Air Côte d’Ivoire, sur les projets de programmes de vols pour nos pèlerins.

Comme vous pouvez le constater, alors que les préparatifs se déroulaient normalement, nous recevons, ce matin même, du Consul Général de Côte d’Ivoire à Djeddah, le courrier N°272/21/JED/CG/SB/OTM, en date du 13 juin 2021, avec pour objet : « Participation au Hadj 2021 limitée aux candidats résidant en Arabie Saoudite ».

En effet, Mesdames et Messieurs, dans une déclaration officielle publiée dans le journal saoudien « Okaz », le ministère saoudien du Hadj et de la Oumra, soucieuse de la préservation de la santé et de la sécurité des pèlerins juge la menace du Covid-19 toujours préoccupante en raison de sa propagation continue avec notamment l’apparition de nouveaux variants à travers le monde.

Par suite, le ministère saoudien du Hadj et de la Oumra a décidé de limiter la participation à l’édition 2021 aux seuls résidents nationaux et aux membres des communautés étrangères désireuses d’y participer. Selon ladite déclaration officielle, le Hadj 2021 sera autorisé pour 60.000 candidats résidant dans le Royaume, incluant les citoyens saoudiens et les ressortissants étrangers appelés à s’inscrire sur un site ouvert à cet effet.

Face à cette situation indépendante de notre volonté, nous prenons acte de la décision des autorités saoudiennes. Le Comité de Surveillance du Hadj rassure la communauté musulmane de l’intérêt que les plus hautes autorités de ce pays accordent à cette question. En outre, il préconise les mesures suivantes à l’attention des candidats pèlerins inscrits :

Tous les candidats inscrits en 2020 restent prioritaires pour le prochain Hadj selon les conditions qui seront fixées par les autorités saoudiennes ;

La possibilité de rembourser les frais d’inscription à ceux qui le souhaiteraient ;

La prise en charge de la consultation médicale pré-pèlerinage (CMPP) des candidats inscrits en 2020 et qui ont été invités, en 2021, par le Commissariat du Hadj, à reprendre lesdites consultations;

La possibilité de remplacer des candidats décédés ou en situation de handicap selon les conditions arrêtées par le Comité de Surveillance du Hadj.

Pour toute information complémentaire, les candidats pèlerins ou leurs parents sont priés de se mettre en rapport avec le Commissariat du Hadj.

Je vous remercie de votre aimable attention.


Fait à Abidjan, le dimanche 13 juin 2021



Messamba BAMBA

Directeur Général des Cultes

Président du Comité de Surveillance du Hadj.