Le comité de direction du Rassemblement des Républicains (RDR) s’est réuni ce 23 juillet 2016. Entre autres sujets abordés, la récente grogne populaire contre la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE).

Le parti au pouvoir condamne avec fermeté ces manifestations qu’il qualifie d’ « actes de vandalisme qui visent in fine à créer un pseudo climat insurrectionnel et à ralentir ainsi le progrès économique et social instauré depuis 2011 sous la houlette du Président Alassane Ouattara ».

« Le RDR note d’abord que ces manifestations ont été savamment élaborées et mises en œuvre de manière méthodique par des professionnels aguerris», poursuit le texte parcouru par APA.

Par ailleurs, le Rassemblement des Républicains relève des défaillances au niveau de la CIE. « Une communication et une méthodologie approximative de la part de la Compagnie Ivoirienne de l’électricité » auraient été selon le parti au pouvoir à l’origine de dysfonctionnements dans l’application des récentes décisions du chef de l’Etat relativement au coût élevé de l’électricité en Côte d’Ivoire.  D’où les manifestations de ces derniers jours à Tiassalé, Yamoussoukro, Daloa, Korhogo, souligne le RDR.

Ce parti membre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) «demande au gouvernement d’engager des enquêtes afin de situer les responsabilités des uns et des autres et d’en tirer toutes les conséquences de droit ».

Face à la grogne sociale qui s’est emparée des grandes villes de la Côte d’Ivoire (Yamoussoukro, Daloa, Bouaké…) suite à la cherté du coût d’électricité observée dans le pays, la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) a présenté, vendredi soir, ses «excuses» à sa clientèle, annonçant dans la foulée «l’annulation» de la date limite de paiement de la facture de juillet pour «apaiser» les populations.