Dans un courrier adressé au président du comité de veille COVID-19 de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire en réponse à sa demande d’une autorisation de l’appel à la prière pendant la période de jeûne du Ramadan 2020, le ministre a toutefois promis d’en faire rappel aux différentes autorités en charge des circonscriptions administratives pour lever toute équivoque.

Par courrier en date du 16 avril, le président du comité de veille COVID-19 de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, à Abidjan, avait sollicité auprès du ministre Sidiki Diabaté, “la confirmation de l’autorisation de l’appel à la prière aux heures de début et de fin du jeûne du Ramadan”.

“En réponse , j’ai l’honneur de vous faire connaître qu’aucune interdiction ne pèse sur l’appel à la prière”, indique le ministre Sidiki Diabaté dans son courrier.

Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation félicite le président du comité pour les mesures barrières initiées par la communauté musulmane de Côte d’Ivoire dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus et l’encourage à poursuivre ses actions.

(AIP)