La question de la dette des pays africains fait régulièrement l’objet de débats. Dans le prolongement de nos analyses précédentes, nous avons voulu établir un classement des pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en fonction de 3 critères :
–    Leur niveau d’endettement en proportion de leur PIB ;
–    Leur dette en valeur monétaire (en US Dollar et en Franc CFA) ;
–    Leur niveau d’endettement rapporté à la population.

La dette des pays de la CEDEAO en fonction de leur PIB

Avec un Produit intérieur brut (PIB) estimé à 677 milliards USD et une dette moyenne par pays évaluée à 49% de la richesse régionale,  la CEDEAO parait peu endettée. Bien que l’espace régional ne dispose pas de critères et d’indicateurs de convergence macroéconique, le niveau d’endettement  moyen des pays de la zone reste plus de 20 points en dessous du plafond de 70% défini dans le pacte de convergence de l’UEMOA* (qui groupe les 8 des 15 pays de la CEDEAO ayant en partage le Franc CFA).

Ainsi sur l’ensemble des pays de la CEDEAO, seuls le Cap-Vert et la Gambie ont un niveau d’endettement qui dépasse le benchmark de l’UEMOA avec un encours de dette qui atteint respectivement  112% et 100% de leur PIB.

Dette des pays de la CEDEAO en proportion de leur PIB

4 pays de la zone (le Sénégal, le Togo, la Guinée Bissau et le Ghana) ont une dette étatique qui varie entre 50 et 70% de leur richesse nationale.

Avec une dette nationale qui oscille entre 11% et 31% du PIB, le Nigeria, le Burkina Faso et le Bénin sont les pays les moins endettés de l’espace régional Ouest-Africain.

L’encours de la dette en devises

Avec un PIB de 522 milliards USD représentant 77% de la richesse régionale de la CEDEAO, le Nigeria possède l’encours de dette le plus élevé en devise. Le stock de dette du Nigéria s’élevait en 2014 à 54.8 milliards USD (32 034 milliards FCFA)** contre 32.8 milliards USD (19 205 milliards pour le Ghana). A elle seule la dette nigériane représente 42% de la dette régionale contre 25% pour la dette ghanéenne.

L’encours de la dette en devises des pays d’Afrique de l’Ouest

Le Nigeria et le Ghana sont suivis par la Côte d’Ivoire dont l’encours de la dette atteint 11.3 milliards USD (6 597 milliards FCFA), le Sénégal dont la dette s’élève à 7.5 milliards USD (4 387 milliards FCFA) et le Mali qui doit à ses créanciers 3.5 milliards USD (2 019 milliards FCFA).

Les pays d’Afrique de l’Ouest dont l’encours de dette en devise est le plus faible sont la Gambie, le Libéria et la Guinée Bissau. Ces trois pays disposent d’une dette qui n’excèdent pas 1 milliards USD (527 milliards FCFA).

L’endettement des pays d’Afrique de l’Ouest rapportée à la population

Pour mesurer le poids réel de la dette pour un pays, il est utile de rapporter la charge de la dette à la population. Ainsi le Cap-Vert affiche-t-il une dette par habitant de 4 029 USD (2 355 532 FCFA), loin devant le Ghana dont la dette par habitant n’est que de 1 253 USD (732 555 FCFA).

Dette des pays de la CEDEAO rapportée à la population en 2014

En dehors des 2 pays précités, le Sénégal est le seul pays de la CEDEAO dont la dette par habitant excède 500 USD.

Les 13 autres pays de la CEDEAO ont un stock de dette par habitant qui varie de 159 USD (92 721 FCFA) et 497 USD (290 419 FCFA). La dette moyenne par habitant de la CEDEAO s’élève à 397 USD (232 154 FCFA), un niveau d’endettement relativement faible à mettre en rapport avec la richesse nationale de chaque pays.

Mays Mouissi

* Les 8 pays de l’espace Union économique et monétaire d’Afrique de l’Ouest sont : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo

** Cette analyse a été réalisée en considérant le cours de change en vigueur US Dollar / Franc CFA en vigueur au 08/06/2015

Sources principales :
–    Acte additionnel n° 04/99 portant pacte de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité entre les États membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)
–    Données statistiques sur l’endettement des Etats du FMI