Le président de la République Alassane Ouattara a indiqué samedi à Abidjan que les nouvelles institutions dans le projet de constitution, notamment la vice présidence, le sénat (…) visent à rassembler les ivoiriens.

Il a expliqué lors de la cérémonie de lancement de la campagne référendaire, que ces dispositions visent à faire avancer la Côte d’Ivoire et à passer le témoin à la nouvelle génération. «Toutes ces institutions ont pour volonté de rassembler les ivoiriens. Beaucoup de gens me disent comment faites vous pour accepter de partager le pouvoir avec quelqu’un d’autre. Je dis aux uns et aux autres, moi je ne suis pas venu pour asseoir un pouvoir. Je suis venu pour partager le pouvoir avec toutes les femmes et tous les hommes de Côte d’Ivoire et c’est pour cela que nous avons des postes de vice président, de sénat (…), a indiqué M. Ouattara.

Selon lui, ce texte fera que nul ne pourra changer la date des élections quelque soit le président qui sera à la tête de la Côte d’Ivoire. « A partir de maintenant nul ne pourra changer la date de l’élection présidentielle », a-t-il insisté, précisant que les élections présidentielles se tiendront le dernier samedi de l’année électorale.

Poursuivant, M. Ouattara a estimé que ce texte revêt une importance capitale pour la postérité « C’est important pour notre jeunesse, c’est important pour les femmes, pour les personnes âgées et pour chaque ivoirien. Il appartiendra aux prochaines générations si elles le jugent nécessaire d’améliorer cette constitution car aucune œuvre humaine n’est parfaite », a déclaré.

Source: AIP