Le gouvernement a revu à la hausse, le bilan de l’attaque terroriste survenue hier à Grand-Bassam à l’issue d’un conseil de ministres extraordinaire tenu ce lundi en fin de matinée.

Dans un communiqué lu à la presse par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, le nombre des morts est passé de 16 à 18 et nombre des blessés est passé de 22 à 33 personnes. «A ce jour, le bilan provisoire est de 18 victimes décédées dont 15 civils et trois éléments des forces spéciales. 33 blessés dont 26 sont encore dans les structures sanitaires publiques et privées et totalement pris en charge, » a déclaré Hamed Bakayoko. 

Le nombre des terroristes est quant à lui passé de 6 à 3 conformément aux informations rapportées sur place dimanche par notre source, par la suite confirmées à travers le communiqué de revendication d’Aqmi. «Trois terroristes ont été tués, » a précisé, le ministre d’Etat qui au passage ajouté que l’identification précise des victimes est en cours.

Selon Hamed Bakayoko, le procureur de la république a requis devant le tribunal de Grand-Bassam, l’ouverture d’une information judiciaire pour assassinat, tentative d’assassinat, acte de terrorisme, association de malfaiteurs de détention illégale d’armes à feu et de munitions de guerre. D’importantes mesures ont été prises ce jour à l’occasion de ce conseil des ministres extraordinaire du gouvernement.

Il s’agit du maintien de l’activation du plan d’action contre-terrorisme  pacte au niveau rouge, du renforcement du dispositif sécuritaire de tous les sites stratégiques et ceux accueillant du public, du renforcement de la sécurité, notamment, des écoles, des ambassades, des sièges des organisations internationales ainsi que les résidences des chefs missions diplomatiques, de l’assistance des blessées et aux familles.

Ouattara s’adresse à la nation ce jour à 20 heures, un conseil des ministres prévu ce mercredi à Grand-Bassam

Le prochain conseil des ministres prévu ce mercredi aura lieu à Grand-Bassam, ville balnéaire située à environ 40 kilomètres d’Abidjan. Cette décision a été arrêtée ce jour à l’occasion d’un conseil des ministres extraordinaire tenu ce jour au lendemain des attaques Djihadistes survenues à Grand-Bassam.

«Le prochain conseil des ministres aura lieu le mercredi 16 prochain à 10 heures à Grand-Bassam, » précise un communiqué.

Le président de la République a décrété un deuil national de trois jours à compter de ce lundi et autorisé le renforcement de la surveillance aux frontières.