C’est devant un stade archicomble que les militants du Rassemblement des houphouetiste pour la démocratie et la paix ont réaffirmé leur soutien à leur mentor pour conduire l’Alliance des houphouetistes au scrutin présidentiel. « En Côte d’Ivoire, le temps des coups d’État est passé ! Le temps d’accéder au pouvoir par accident est passé. A compter de maintenant, ce sont les Ivoiriens qui votent, qui désigneront le prochain président. Et, le prochain président c’est Alassane Ouattara », a dit le candidat du Rhdp à l’élection présidentielle d’octobre », a lancé M. Ouattara.

ADO4



Très attendu, au cours de cette convention, marqué la veille par des manifestations de l’opposition qui tardent à prendre, Alassane Ouattara a indiqué la voie des urnes à ses opposants, avec en prime l’exemple des gilets jaunes en France. « Si casser et brûler était une manifestation de la démocratie, les gilets jaunes seraient au pouvoir en France. Un démocrate prend la Direction des urnes pour voter », a-t-il dit à ses opposants.

Poursuivant, Alassane Ouattara a souligné que grâce au soutien des militants et sympathisants de sa formation politique, il a obtenu un million de parrainage. « Je déposerai la candidature la semaine prochaine », a-t-il annoncé.

Les violences auxquelles l’opposition s’adonne en Côte d’Ivoire est un signe de « peur et de faiblesse. » Et de l’affirmer ainsi : « Ce sont des peureux. Allons-y aux urnes et laissons les Ivoiriens décider. Allons-y aux urnes et les Ivoiriens vont nous départager. C’est parce qu’ils savent qu’ils ne peuvent pas gagner gagner contre Alassane Ouattara » qu’ils font cela.

Le Président Ouattara a donné l’assurance l’assurance que la violence ne passera pas. « Je suis là pour protéger les Ivoiriens », a-t-il martelé.