Dans la nuit du 28 mars 2020, des individus dont l’âge varie entre 14 et 21 ans se sont introduits dans une cour commune comportant 9 domiciles dans la commune d’Abobo et ont sectionné les mains d’un jeune homme, indique la Direction générale de la police nationale (Dgpn).

Suite à cette agression, une enquête a été ouverte par le commissariat du 13e arrondissement. Le commissaire Gnizako Marie-Laure et ses collaborateurs ont pu mettre la main sur ces individus. Cinq (05) personnes ont donc été interpellées.

Selon la police, l’agressé Gnogohi Stéphane exerce comme couturier, mais est aussi un cybercriminel communément appelé « brouteur ».

Les faits. Gnogohi Stéphane réussit à extorquer la somme de 3 millions 500 mille FCfa (3.500.000) à un Occidental et refuse de partager cet argent avec ses acolytes. Ne dit-on pas que l’argent est le nerf de la guerre? Ces derniers se rendent donc à son domicile pour réclamer leur part du butin. Suite aux mésententes, ils amputent leur ami des deux bras.

Suite à ce drame, plusieurs versions avaient été données sur les réseaux sociaux. La police tient à signaler qu’aujourd’hui, grâce à l’opération Epervier qui est une opération de sécurisation des personnes et des biens, le phénomène des enfants en conflit avec la loi est en régression.

Source: FratMat