Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a pu prononcé finalement sa conférence ce jeudi 18 février, après des pourparlers avec les jeunes du PDCI-RDA qui voulaient empêcher cette conférence sous prétexte qu’ils ne veulent pas voir disparaître leur parti.

Le porte parole du PDCI, entouré des principaux leaders des partis qui composent le RHDP a fait savoir que cette rencontre visait à apporter des compléments d’informations, suite à la séance de travail du Présidium du Directoire du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qui s’est tenue le lundi 15 février 2016, à Daoukro. « sur instruction du président du directoire du RHDP, M. Amadou Soumahoro nous avons convoquer cette conférence de presse en vue d’apporter les éclairages nécessaires sur la question du parti unifié » a déclaré le ministre Adjoumani.

Au cours de cette rencontre, du Présidium du Directoire le Président Henri Konan Bédié, Président de la Conférence des Présidents a procédé à la nomination du ministre Amadou SOUMAORO, Secrétaire Général par intérim du RDR en qualité de nouveau Président du Directoire du RHDP. Le président Bédié a aussi tranché sur la question de la dénomination du parti unifié. le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

« La première chose à retenir, c’est que le parti unifié dénommé RHDP, va obéir au processus de mise en place de ses textes fondateurs » a fait savoir le porte parole du PDCI. Selon le ministre, l’existence juridique des partis politiques composant le RHDP n’est pas remise en cause par le processus de création du parti unifié. « Cela veut dire que le PDCI-RDA, le RDR, l’UDPCI, le MFA, l’UPCI ne sont pas dissouts. Leurs instances non plus ne sont dissoutes » a précisé le ministre Adjoumani.

Le porte parole du PDCI a terminé son intervention en invitant les militants à la sérénité et en ajoutant que l’ unité et les succès au RHDP qui apportent beaucoup à la Côte d’Ivoire. « Avec le parti RHDP, le nom et l’œuvre d’Houphouët ne disparaîtront pas » a conclu le ministre Adjoumani.

DA